N1: Aux marches du palais, ou l'itinéraire difficile de la république Moutonienne et du Pays du Feu

Aller en bas

N1: Aux marches du palais, ou l'itinéraire difficile de la république Moutonienne et du Pays du Feu

Message  Admin le Lun 26 Oct - 14:22

Tour 346- année 2730
Noos, République Moutonienne, Pays du Feu, Les Marches, Adhésion, Refus

Le Noos est en vogue, après les succès militaire, après la trêve plus ou moins réussie avec les anciens pays allié du Norlansdrad, vient le temps de la réconciliation voulue par les ex-ennemis du Noos. Deux pays font ce choix et l’on fait savoir publiquement, c’est officiel ! La république libertienne et le pays du feu veulent appartenir à la sphère d’influence du Noos.

Une république sensée n’appartenir à aucune alliance

La république indépendante Moutonienne devait rester indépendante, il semble malgré tout que l’influence culturelle du Noos se soit diffusée dans cette république aujourd’hui entourée exclusivement des alliés du Noos. Le consensus neutraliste s’est brisé à partir du troisième mandat d’Anarchus, auparavant neutraliste, celui ci prit parti pour intégrer le Noos. Au début refoulée par la population, cette option s’est peu à peu imposée au fur et à mesure que les échanges culturels et économiques se sont développés ainsi, fut créé en 2743 « l’association pour une république Noosienne », cinq ans plus tard la petite association comptait déjà des relais dans vingt des quarante-huit canton de la république. A force de réunions, l’opinion publique bascula à leur avantage. L’élection de porosia Yonsan est un exemple flagrant de cette prise de pouvoir. Le canton Yonsanjo restait un des derniers bastions des neutralistes.

Des démarches difficiles pour entretenir et consolider la paix

La république Moutonienne a entamé un chemin difficile, sa demande a été mal reçue de la part d’une frange du Noos qui voyait cette adhésion en non respect de ses engagement initiaux. De ce fait, selon des sources Noosiennes, l’adhésion n’aurait été refusée que par une voix d’écart. La voie est longue pour le pays de feu qui n’intègre toujours pas les marches au bout de la deuxième demande.
Anarchus l’avait dit, Yukimura le dit aussi. Le but de ces demandes d’adhésions est un but de paix renforcée. Ainsi des pays qui se sont opposés farouchement durant des décennies pourraient devenir alliés après des années de haines entretenues réciproquement par les morts de chaque camps. Quand deux adversaires doivent se réconcilier, il faut forcement que l’un d’eux fasse le premiers pas. Une fois les trêves respectées, ceux sont donc les vaincus qui font ce pas.

Admin
Admin

Messages : 18
Date d'inscription : 19/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeconnu.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum