N2: Le Noos victime du syndrome de la puissance ?

Aller en bas

N2: Le Noos victime du syndrome de la puissance ?

Message  Admin le Mar 10 Nov - 13:09

Tour 347- Année 2741
Godefroy de Madryus-Bear-Noos-frontières

Sire, il y a 2 lustres que mon allié Tank the Destroyer a placé ses confins en paix avec vous, sans voir aucun geste d'amitié par vous. Mais votres confins n'ont jamais changé leur status. Nous ne comprendons pas le pourquoi, sourtout vu la taille et la bienveillance de votre voisin Tank (qu'a adopté l'habitude de considerer ses voisins uniquement comme des cibles, y compris ses alliés...) Veuillez venir ici nous expliquer les raisons de votre indifference. Sachez que sans une votre reponse publique votre silence et ostilité sera consideré comme un blond acte de guerre.
Tels raisonnent les mots durs du Sir Bear à l'encontre de la petite nation autrefois nichée au coeur de l'immense empire d'O-neur antgroin. Sans complexe, le dirigeant du Noos fait pression sur ce pays pour ouvrir ses frontières.

Un Multirecidiviste

Le ton employé n'étonnera personne, ce ton avait déjà été employé lors d'une erreur de passage de frontière entre le pays dudit seigneur Bear et la jeune (à l'époque) République Moutonienne. La république ajusta le statut de ses frontières rapidement, mais ce n'était guère étonnant vu ses futures demandes d'adhésions. Ici la même méthode est employée pour un pays autrement plus petit.

La politique de la cannonière ?

A priori, le seul tort de Sir Madryus est de ne pas répondre à une ouverture de frontière. est ce suffisant pour faire marcher les troupes? A bien y regarder, et si les seuls torts sont résumés dans ce messages, le Noos rentre en total contradiction avec le projet évoqué par Mulan à une période de flottement de la guerre, à savoir la diversité. Le Noos serait-il pour une diversité heureuse et forcée ? Etre neutre fait partie des possibilités d'un etat souverain. Aussi petit soit-il, Godefroy de Madryus serait parfaitement en droit de maintenir ses frontières fermées quand bien même le Noos souhaiterait commercer avec lui.

Une semantique dangereuse

A la fin du message, Sir bear associe indiference et hostilité. Le Noos serait-il déjà enivré de sa puissance ? Les mots ici employés montrent que le Noos reste une alliance classique qui aura bientôt autant de morts sur la conscience que feu la FDL et l'Empire (qu'ils n'arretent pas de conspuer) s'ils continuent sur cette voie.

Admin
Admin

Messages : 18
Date d'inscription : 19/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeconnu.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum